AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Nate Tsubasa] Ma mère, cette saloperie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

~ Anna Kendrick Lover ~


Messages : 313
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 29
MessageSujet: [Nate Tsubasa] Ma mère, cette saloperie   Dim 8 Juil - 0:06


Part 1 :


Cela faisait donc depuis un an que ma mère m’avait dit qu’elle allait se remarier et que son nouveau mariage allait avoir lieu l’été d’après, c'est-à-dire, cet été. Elle m’avait aussi fait comprendre qu’elle voulait qu’on entretienne une relation normal, ce que j’avais du mal à accepter, mais bon, je voulais faire un effort, après tout, c’était ma mère, que je le veuille ou non. Et puis en plus, Anya était pas contente quand j’insultais ma mère, donc j’étais bien obligé de l’écouté. Bref, cette année, ma vrai mère m’avait appelé à deux trois reprises pour me donner les dates, les lieux et des infos sur le mariage. Ce dernier avait donc lieu en Juillet, dans la salle de réception de notre hôtel. Depuis, plus aucune nouvelle, bizarre pour quelqu’un qui veut renouer des liens. Mais bon, faut s’y faire, elle a toujours été comme ca.

Cette année avait également été différence pour moi. Déjà avec ma promotion dans l’équipe A du PSG mais aussi pour ma « liberté », dans le sens ou j’avais décidé de ne plus vivre avec Melvut, parce que bon, il est grand, il a Dounia, et quand j’étais à la maison, chaque matin, je faisais tout le temps des petites remarques à Dounia en lui disant des « Oh, cette nuit tu aurais pu être silencieuse quand même ! ». Pas méchant certes, mais elle était folle à chaque fois que je disais ca. Mais bon, du moment que ca faisait rire Melvut et que ca ne le dérangeait pas, c’était le principal pour moi. Je m’étais pris un appartement, dans le même appart que Melvut d’ailleurs, deux étages au dessus. C’est lui qui m’avait prit les rendez vous avec le proprio et qui m’avait pistonné. Car un appart vachement bien situé dans Paris, quand un jeune de 17 ans fait une demande, ca marche rarement. Heureusement, Melvut était là. Du coup, j’avais eu un petit T3 avec un loyer abordable. De temps en temps, Anya venait à la maison pour me faire les courses, le ménage et tout ce qui va avec, comme une vraie mère quoi. Je lui avais proposé de vivre ici, que ca me dérangeait pas de dormir dans le canapé. Mais bon, faut dire qu’en arrivant à Paris, ma mère avait racheté un hôtel. Du coup Anya vivait dedans. Et je crois même qu’elle faisait parti des directeurs de l’hôtel. Comme quoi, être ma nounou, ca lui a servi.

Bref, c’était le début du mois de Juillet, et c’était donc le moment de partir. Après avoir passé une bonne heure à attendre l’avion a cause d’une grève … Une grève sur les retraites je crois. Bref, alors que j’étais assis sur mon fauteuil, a côté de deux gamins surexcité avec leur épée laser en plastique … Mais bon, fallait être zen. Dans le fond, c’était la première fois que je prenais l’avion seul, en général, il y avait toujours Anya avec moi. Cette fois ci, elle était parti quelques jours avant moi. Heureusement pour moi, ce calvaire se « termina » rapidement. Mon téléphone se mit à vibrer, signe d’un appel. Merci seigneur, c’était l’occasion pour me lever et aller plus loin. Surtout qu’en voyant le nom de l’appelant, j’eu un sourire aux lèvres.


- Allo ?
- Nate ? C’est Emma. Tu vas bien ?
- Hey, salut Emma. Bah écoute, ca ira mieux quand j’aurai embarqué dans l’avion et que j’aurai plus deux mioches qui m’hurlent dans les oreilles.
- Ah oui, c’est vrai que tu pars pour les USA aujourd’hui. Hâte d’arrivé au mariage ?
- Non, j’ai jamais aimé les mariages. On reste assis pendant une heure à écouter deux personnes se dirent qu’ils s’aiment, et on est obligé de se faire pendant toute la durée … Très peu pour moi. Enfin, pas le choix dans un sens, c’est le mariage de ma mère …
- Haha ! Je voulais savoir, comme je te l’avais dis y’a quelques temps, j’envisage de descendre sur Paris à la fin du mois, est-ce que tu seras là ?
- Ouais ouais je serais là. Sauf si ce putain de mariage dure plus d’un jour, mais là, je risquerai de mal le prendre.
- Niveau hébergement, tu m’avais également proposé de hébergée deux trois jours, ca te dérange toujours pas ?
- Bah écoute, sauf si en une semaine je trouve une petite ami, que je me marie et qu’on décide de vivre ensemble, y’aura pas de problème.
- Parfait ! De toute façon on se tient au courant.
- Ça roule, pas de soucis.

En fond, j’entendis la voix annonçant que le vol en destination de New York était arrivés et qu’il fallait qu’on s’approche du point d’embarquement.

- Bon Emma, j’vais te laisser, l’avion arrive, je vais entrer dedans. On se tient au courant pour la fin du mois.
- D’accord, fait un bon voyage ! Bisous.

Si on réfléchissait bien, dans le fond, c’était un peu surréaliste tout ca non ? Recevoir Emma Watson quelques jours pendant des vacances, ce n’était pas à tout le monde que ca arrivait non ? Enfin faut dire que depuis l’an passé, on se parlait au téléphone une fois par semaine environ. C’était une bonne amie et on s’entendait plutôt bien, que demander de mieux ? Bref, direction New-York.

Une fois arrivé sur place, je faisais face à l’hôtel familial. C’était étranger, c’était vachement calme je trouve. J’entra dans le hall, m’attendant à voir des gens courir dans tout les sens avec des bouquets de fleur dans les mains, avec ma mère derrière entrain d’hurlé des ordres, mais non, même pas … Mon téléphone vibra une seconde fois, signe cette fois-ci d’un message.


« De Anya :
Qu’est ce que tu fais ?! On t’attend tous, il manque plus que toi ! »


Du calme Anya, je suis là … Enfin, c’est ce que croyais … Une femme s’approcha de moi, de mémoire, c’était la secrétaire de ma mère. Elle s’approcha de moi, ses yeux globuleux étaient grand ouvert … J’avais l’impression d’avoir Mesut Ozil face à moi …

- Nathaniel ?! Que faites-vous ici ?! Et le mariage de votre maman ?!
- Bah je suis là, c’est pas comme ci le mariage se faisait sur la lune …
- …
- Quoi ? … Il se fait ... réellement sur la lune … ?
- Votre mère se marie dans son pays ! Le mariage à lieu à Kyoto, au Japon !
- … Mais … Mais quelle salope !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucla.forumactif.org
avatar

~ Anna Kendrick Lover ~


Messages : 313
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 29
MessageSujet: Re: [Nate Tsubasa] Ma mère, cette saloperie   Dim 8 Juil - 0:06


Part 2 :

Alors là … Mais alors là … On avait atteint le summum de la saloperie. C’était louche tout ca, et ceci dès le début. Me faire croire qu’elle voulait qu’on soit une vraie famille … mon cul ouais. Putain mais je suis vraiment con c’est dingue, j’aurai du me méfier dès le début. Melvut m’en avait déjà parlé un soir, il m’avait dit de me méfier d’elle. On s’était d’ailleurs disputé car je lui avais dis que ma mère n’était pas du genre à être comme ca … Pourtant elle l’était, elle l’avait toujours été. Mais j’avais voulu la défendre … Putain mais j’y crois pas … En fait, elle est maline … Depuis toujours, c’est elle la méchante, celle qui m’a abandonné quand j’avais besoin d’elle. Et là, elle va pouvoir être fière de dire « Mon fils ? il est même pas venu à mon mariage ! ». Elle avait gagné, maintenant aux yeux de la famille j’allais être le grand méchant. Elle a toujours voulu me pourrir l’existence, et encore une fois, elle a réussi … Bon, la question maintenant, c’est que faire ? L’appeler et lui cracher ma haine au téléphone ? Non, pas assez méchant. Lui ruiner son mariage ? Non plus, j’ai rien contre son nouveau mari après tout. Je pris tout de même mon téléphone pour appeler Anya. Fallait que j’éclaircisse certaines choses avec elle.

- Anya ? C’est Nathaniel.
- Mais bon sang Nathaniel, ou tu es ?! Ta mère est entrain de pleurer, elle pense que tu ne viendras pas à son mariage ! C’est important pour elle !
- Ou je suis ? Demande-lui où je suis à ma soit disant mère. Demande-lui pourquoi elle ne m’a pas dit que le mariage est au Japon. Demande-lui pourquoi elle m’a fait croire à des réconciliations alors qu’elle n’en a strictement rien à foutre de moi.
- Mais de quoi tu parles Nathaniel ?! Elle a dit qu’elle t’avait mit au courant !
- Mais oui forcement, sa parole contre la mienne, la parole d’une mère qui veut faire des efforts et celle de son fils qui ne l’a jamais aimé. Je la laisse croire ce qu’elle veut, ca m’est égal.
- Mais tout le monde est au courant que le mariage est ici !
- C’est justement là le problème. Tout le monde tout le monde … Personne ne m’en a parlé, pas même toi. Mais bon, que veux-tu, je vis avec.
- Nathaniel, je te jure que si j’avais su qu’elle te l’avait pas dit, je te l’aurai dis. Je te le jure sur ce qu’il y a de plus cher pour moi. A mes yeux, tu es comme mon fils, je ne t’aurai jamais fais ca.
- Je m’en doute bien. C’est d’ailleurs pour ca que dorénavant, tu peux lui dire, ma seule mère, c’est toi. Elle, je veux plus en entendre parler.
- Ne dit pas n’importe quoi Nathaniel, tu as encore le temps de prendre un jet privé, je peux m’occupé de t’en réserver un d’urgence !
- Laisse tomber, ce n’est pas la peine. Juste une chose, tu peux me passer Matthew s’il te plait ?
- Heu, oui bien sur …

J’étais à la fois énervé, déçu, triste, mais soulagé d’avoir enfin dit ce que je pensais de l’autre bonne femme …

- Allo ? Nathaniel ?
- Oui. Bon, je vais être rapide avec vous. Tout d’abord, j’ai strictement rien contre vous, ni même les jumeaux. Vous allez être mon beau-père et eux mes frères, et j’en suis content. Mais a partir de maintenant, je n’ai plus de mère, je ne veux plus entendre parler d’elle.
- Mais pourquoi tu dis ca ?! Pourquoi tu n’es pas là ?
- Ca, vous le demanderez à votre future femme. Vous lui demanderez pourquoi elle n’a pas dit à son fils qu’elle se marierait au Japon.
- Mais c’est moi qui lui ai dit de t’appelé, j’étais avec elle quand elle t’a appelé ! J’étais avec elle quand elle te l’a dit au téléphone !
- C’est une excellente actrice, c’est tout ce que j’ai à dire de plus. Bref, quoi qu’il en soit, je vous demanderez juste de présenter mes excuses à ma famille de ne pas être présent. J’aurai aimé revoir mes grands parents et mes cousins, mais les choses ont été faites différemment.
- Il doit y avoir un moyen d’arrangé les choses, on en parlera tous ensemble au calme et en face à face.
- Pas la peine.
- Attends, ta mère veut te parler !
- Non ca ir ….
- Nathaniel ? Pourquoi essayes-tu de ruiner mon mariage ?!
- …

Que faire ? Entendre sa voix me donné envie de gerber … Je tourna la tête en direction d’une vitrine rempli de cristaux que ma mère avait depuis des années. Une précieuse collection à ses yeux, plus précieuse que n’importe quoi qu’elle me disait … Ce que j’allais faire allait la rendre folle furieuse, et ca, j’en avais strictement, mais alors strictement rien à foutre. Hop, on pousse la vitrine au sol, on recule un peu, un évite les projections de verres qui explosent sur le sol et on savoure intérieurement ce qu’on vient de faire.

- Qu’est ce que c’est que ce bruit ?!
- Oh, je viens accidentellement de taper dans la vitrine du salon, celle avec tout tes Swarovski. Elle a explosé sur le sol, brisant au passage les vases chinois que tu avais. Un vrai carnage !
- QUOI ?!?
- Je plaisante. Ah ah ah ah !
- Ah ?!
- Ouais, c’était pas un accident.

On raccroche le téléphone avec le sourire, et en savourant intérieurement cette vengeance, même si c’est petit … Mais qu’est ce que ca fait du bien. Quoi qu'il en soit, j'étais sur New-York pour une semaine ... Que faire ? ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucla.forumactif.org
avatar

~ Anna Kendrick Lover ~


Messages : 313
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 29
MessageSujet: Re: [Nate Tsubasa] Ma mère, cette saloperie   Dim 8 Juil - 0:06


Part 3 :

En fait, c’était plus ou moins des vacances sympathiques que je passais. Solo dans la chambre d’hôtel, je bouffais comme un prince, j’achetais des tas de chose, et le tout, avec la carte bleu de ma mère. Quand elle verra son relevé bancaire, elle va criser, ca s’est sur. Mais après tout, pourquoi je me gênerai ? Cet argent est à moi, mon père m’avait légué sa fortune à sa mort … D’ailleurs, j’avais maintenant 18 ans, et donc l’âge de tout réclamer … Mais bon, pour l’instant, c’était pas ma préoccupation … Car étant tout à fait honnête, ma mère, même si je la haïssais, gérée parfaitement bien les comptes … Si je lui reprenais tout, j’allais certes devenir millionnaire, voir même milliardaire vu qu’on possédait un millier d’hôtel dans le monde … Mais a 18 ans, continuer à tout gérer, j’en serais incapable … Alors après tout, autant la laisser continuer … Et puis j’avais le temps de penser à ca …
Bref, j’avais passé deux jours de prince, a bouffer des trucs que j’avais jamais mangé de toute ma vie. J’étais confortablement allongé sur le canapé, à regarder une série TV que je ne connaissais même pas, quand mon portable se mit à vibrer …


- Nate ? C’est Cole. T’es rentré en France ?
- Heu nan, je suis à l’hôtel chez moi pourquoi ?
- Avec Dylan on rentre en Amérique demain matin, tu nous rejoins ?
- Ca dépend, vous êtes ou ?
- Là pour l’instant on est encore au Japon, on va prendre l’avion, on sera à Los Angeles demain. Faut qu’on passe au boulot récupérer nos scripts pour les tournages de la semaine prochaine … Tu nous rejoins là-bas vers 12h ?
- Heu, je ne sais pas ou ils sont vos studios.
- A Los Angeles. Le Hollywood Center Studios, je t’enverrai l’adresse exacte par mail.
- Et je vous attendrez ou moi ?
- Tu entres, on parlera de toi aux gardes … Suffira de montrer tes papiers d’identité.
- Ok, ca roule. J’attends donc votre mail.
- Tu rentres quand en France ?
- Lundi prochain.
- Parfait tout ca, ca nous fait quasiment une semaine ensemble. Bon, je te laisse, notre avion va partir. A demain frangin.

Frangin … Ca faisait bizarre d’entendre ca. Mais il allait falloir que je m’y fasse à ce changement. Bref, fallait que je parte pour Los Angeles donc … Fallait que j’y sois demain vers 12h … Y’avait environ 6h de vol … Pour arriver là bas pour 12h, fallait que j’arrive au moins une heure à l’avance pour m’y retrouver … Donc prendre l’avion pour 5h … Ca allait faire une nuit relativement courte mais bon, ce n’est pas bien grave. Mes vacances allaient enfin commencer. Maintenant, que faire ? Ce n’était pas encore midi, j’avais la journée devant moi … Ah oui j’y suis, j’avais promis à Melvut de lui acheter quelque chose … De souvenir, il m’avait dit qu’il aimait le football americain, et qu’il était un supporter des New York Giant … Enfin, il les supporte depuis leur victoire au superbowl de la saison 2010 … Moi pour ma part, depuis petit, j’ai toujours été pour les Raiders d’Oakland … Manque de chance pour moi, les Raiders sont mauvais depuis des années … Enfin j’espère qu’ils auront plus de chance dans le futur, parce que bon …
Bref, direction un magasin sportif non loin de la maison … Ca faisait vraiment longtemps que je n’avais pas fais un tour dans New York … Les lieux avaient bien changé avec le temps … J’avais quelques vague souvenir, mais certains lieux étaient important pour moi, et celui-ci en faisait parti. Ce magasin, petit, j’y avais dépensé des milliers de dollar … J’avais du y acheter une centaine de maillot de sport divers, qui sont actuellement tous dans mon ancienne chambre. Faudrait que j’envisage de les reprendre et de les mettre chez moi à Paris … Mais y’en avait tellement … Ils dataient tous d’avant 2006 environ, vu qu’après, j’avais quitté les USA pour le sud de la France … Parmi mes maillots, j’avais de tout : du football, du basket voir même du foot us. Le gros avantage, c’est qu’a l’époque, je ne m’habillais qu’avec des grandes tailles en maillot pour pouvoir les porter quand je serais plus grand. Du coup, tous mes maillots de l’époque m’allaient à merveille maintenant. D’ailleurs, aujourd’hui, je portais un maillot du Brésil floqué Zico … Une perle ce maillot, je l’avais quasiment jamais porté pour ne pas l’abimé … J’entra dans le magasin, qui étaient plus ou moins vide, et je me dirigea vers le rayon spécialisé sur le maillot de foot us … J’attrapa le premier maillot des Giant que je vis et me dirigea vers la caisse … Mais mon regard s’immobilisa sur un maillot de foot, dans la section des clubs français … Un maillot du PSG … Floqué Tsubasa … numéro 29 … Je pense que je devais rêver, c’était pas possible, j’étais à New York, y’avait un seul maillot du PSG, c’était le mien …


- Je vois que tu as vu que tu étais le représentant américain du PSG.
- Co … Comment ?
- Dans ce magasin, on expose un maillot par club, les autres sont dans la réserve du magasin si ce sont des grands noms, sinon, c’est sur commande. Enfin, ca tu le sais, tu as tellement passé de commande dans le passé …
- Vous m’avez reconnu ?
- Bah tu sais, je t’ai vu des milliers de fois dans le passé, je n’oubli pas les visages.
- Ce n’est pas faux … Mais pourquoi mon maillot et pas celui d’un autre?
- On me l’a souvent demandé, mais je connaissais tes talents, et je savais qu’un jour tu réussirais, donc j’ai toujours dis « Un jour, il sera l’un des meilleurs au monde ». J’espère que je ne me trompe pas.

C’était un privilège quand même je trouve. Mon maillot exposé dans un magasin dans le centre de New York, au côté des maillots de clubs comme Chelsea ou Barcelone … Après avoir demandé au vendre de floquer le maillot des Giant au nom de Melvut, je repris la direction de la maison, après avoir prit une photo avec le patron, en tenant mon maillot … Un photo qui rejoindrait bientôt les autres sur son mur, celle avec des joueurs comme Beckham ou Ronaldo pour le football, ou encore Jordan et Bryant pour le basket …

La journée se passa relativement calmement, j’avais eu le temps de préparer mes affaires pour le lendemain, et de faire une bonne heure de sport dans la salle de l’hôtel … Dans la soirée, je reçu un mail de Cole qui me donna l’adresse des studios ou il fallait que je les retrouve … Ca m’aidait pas vraiment, mais bon, de toute façon, je demanderai sur place …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucla.forumactif.org
avatar

~ Anna Kendrick Lover ~


Messages : 313
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 29
MessageSujet: Re: [Nate Tsubasa] Ma mère, cette saloperie   Dim 8 Juil - 0:06


Part 4

Los Angeles … J’adorais particulièrement cette ville et pourtant, je n’y étais quasiment jamais allé. Je me souviens que petit, j’avais demandé à ma mère de déménager notre hôtel là bas, car c’était pour moi la plus belle ville au monde. Remarque, en y repensant, il y avait 3 hôtels Tsubasa à Los Angeles, rien ne pouvait m’empêché d’y vivre. Mais bon, je n’étais pas venu pour ca. J’avais rendez vous au Hollywood Center Studios, et même si j’avais l’adresse exacte, je ne baladais pas en ville avec un GPS. A deux reprises, je dus demander à des gens dans la rue des indications sur la direction à prendre. Au final, après environ 1h de marche, j’étais face à l’entrée principale des bâtiments. Ainsi donc, c’était ici qu’étaient tournés les divers films et séries avec acteurs de Disney ? Oui, je précise acteur, parce qu’avant de connaître Dylan et Cole, pour moi, Disney c’était Mickey et Minnie. Bref, j’étais face à l’imposant portail d’entré des studios, et je vis au loin deux vigiles qui étaient sans doute entrain de veiller à la sécurité des lieux. J’avais quand même pas l’air con avec mon sac a dos et ma valise … J’aurai peut être du les déposer quelque part plutôt que de me balader avec comme un pauvre touriste égaré. Mais bon, c’était trop tard maintenant.

Une fois à proximité des deux colosses qui servaient de vigile, l’un des deux m’interpella :


- Toutes personnes non autorisé ne peuvent pas entrer dans le complexe.
- Je sais bien. Je suis là pour voir mes frères. Je suis Nathaniel Tsubasa.

Après avoir sorti ma carte d’identité en guise de preuve, le fameux vigile me la prit des mains, me regarda de haut en bas et me rendit ma carte.

- C’est donc toi le fameux frère vivant en France ?
- Oui effectivement, c’est moi.
- Tu peux entrer. Mais pas de connerie hein ?
- Zut, moi qui pensais pouvoir mettre le feu en toute tranquillité … Sérieusement, vous savez ou ils sont ?
- Les studios de Zack et Cody sont dans le bâtiment F. C’est un peu plus loin, sur la droite.
- Merci bien.
- Ah, et prends ce pass invité, sinon tu vas te faire emmerder a l’entrée du bâtiment.

Bâtiment F hein ? Bon bah allons-y. Après avoir laissé ma valise et mon sac dans le poste de la sécurité, je me dirigeai donc vers le fameux bâtiment, muni de mon « précieux » pass. Encore un vigile devant l’entrée principale du bâtiment, qui a la vu du pass m’ouvrit la porte. Ça ressemblait donc à ca les studios d’enregistrement de série TV ? J’avais l’impression d’être dans un hangar … Mais bon, c’était sympa de découvrir l’envers du décor. Après avoir jeté de bref coup d’œil, je vis une espace de salle d’attente avec une femme derrière un comptoir.

- Excusez-moi, je suis le frère, enfin, le demi frère de Cole et Dylan Sprouse. Je sais qu’ils ont rendez vous ici et que je dois les attendre ici … Vous savez d’ici combien de temps ils auront fini ?
- Je n’en sais rien du tout monsieur. Ils sont entrés dans le bureau du producteur avec les autres acteurs il y a 2h … Ils ne devraient pas tarder. Prenez place dans la salle, ils passent par ici en sortant.
- Merci.

Elle me désigna donc les chaises qui étaient à proximité. Je m’installa donc sur une des chaises et attrapa un des livres qui étaient sur une petite table … Il y avait rien de bien intéressant … C’était des livres sur les peoples, et ce n’était pas vraiment mon fort … Ceci dit, dedans, il y avait des jolies actrices ou chanteuses, donc du coup, c’était la raison principale qui fit que je ne posa pas le livre tout de suite. C’est dans ce fameux livre que je pus enfin mettre une photo sur le visage de certains noms que j’avais entendu parler … Bref, fort enrichissant. Après avoir reposé le livre sur la table, je contempla la salle ou j’étais. En levant la tête derrière moi, je pu voir une guitare acoustique accrochée sur le mur. La guitare … Petit, ma mère m’avait fait prendre des cours de guitare, car elle trouvait que c’était bien de savoir jouer de la musique. Et vu que le piano ou la flute c’était pas mon délire, la guitare fut un bon compromis. Pendant 12 ans, j’avais donc appris la guitare, jusqu'à mon départ pour Paris. Cela faisait donc 4 ans environ que je n’avais plus touché une guitare. C’était l’occasion rêvé de voir si j’avais toujours mon niveau de jeu, pas du tout mauvais pour mes anciens profs de guitare …

Après m’être levé et après avoir attrapé la guitare sous le regard choqué de la secrétaire, certainement pas habitué à voir une personne dans cette salle d’attente, et encore moins une personne qui prenait la guitare, à en juger la poussière présente sur les cordes. Après m’être remis sur ma chaise, armée de la guitare, je raccorda cette dernière, qui était totalement désaccordé. Après quelques minutes et quelques accords en vrac pour vérifié si mes souvenirs étaient toujours présent. C’est ainsi que je débute un « classique » pour ma part, River Flow In You du pianiste sud coréen Yiruma … Oui, la musique à la base était au piano, mais la retranscrire à la guitare, c’était pas bien dur.